froid

La neige en Haute-Loire, une veille histoire

La plupart des villes touristiques sont réputées pour leurs monuments et leurs lieux historiques. Le département de la Haute-Loire, dans la région d’Auvergne-Rhône-Alpes, reste une exception à la règle, puisque ce qui fait sa renommée, c’est sa neige. Pendant l’hiver, la région est connue comme un lieu enregistrant un phénomène d’enneigement unique au monde, avec des chutes de neige impressionnantes. Un point distinctif qui remonte à des décennies et qui n’est pas prêt de changer.

Un département marqué par un climat orageux et un froid montagnard

Le département de Haute-Loire est connu pour son climat pour le moins singulier. Les montagnes qui entourent le département lui confèrent une continentalité alors même que la région jouit en principe d’un climat atlantique. Sous l’influence de la Méditerranée, la Haute-Loire subit de nombreuses précipitations, avec un climat très orageux. Cela se ressent principalement en hiver, une période au cours de laquelle le froid des montagnes domine.

Le relief du département compte également pour beaucoup. La Haute-Loire culmine à 1 749 m d’altitude, en plein milieu du Massif central. La plus grande partie du département dépasse les 800 m d’altitude. Ce qui en fait d’ailleurs le lieu propice pour les amateurs de randonnée, en quête de paysages naturels et surtout de lieux d’hébergement hors du temps, En savoir plus ici.

Le département est exposé très régulièrement à un enneigement régulier et abondant. À partir de novembre, la neige tombe très fréquemment et peut monter jusqu’à 1 000 m au-dessus du sol. Un effet d’accumulation accentué par le vent du nord réputé pour soulever la neige et l’agglomérer sous forme de congères, notamment au niveau des hauts plateaux.

50 ans d’histoire et d’hiver

Avec des conditions climatiques naturellement propices au froid, le département de Haute-Loire fait face à l’un des phénomènes les plus extraordinaires de l’histoire de l’humanité depuis plus de 50 ans. En 1968 débutait ce qui va être l’hiver le plus rude du siècle, avec des chutes de neige qui ont considérablement freiné la vie dans le département.

Pendant de longs mois, les habitants ont dû faire face au blocage des routes, aux bourrasques ainsi qu’aux tempêtes de neige. Les hauts plateaux furent les plus touchés, avec une offensive hivernale qui dura de novembre à février sans aucun répit pour les habitants.

En 2018, les chutes de neige pendant l’hiver dans le département étaient pratiquement similaires à ce qu’il y a eu 50 ans plus tôt. La neige est montée au-dessus de 900 m, avec d’immenses couches de nappes blanches qui ont recouvert de nombreuses routes du département. Ce qui a obligé les autorités locales à passer en vigilance orange neige et verglas. Les précipitations étaient telles que la température était descendue à 0°C avec des prévisions qui annonçaient une chute entre -4 et -1°C. Avec une accentuation dans le sud de la Haute-Loire, ces épisodes neigeux très ardus ont duré jusqu’en février 2019.

Comme il y a 50 ans, l’enneigement n’est pas sans conséquence sur la vie des habitants. Il a totalement immobilisé des automobilistes, même ceux dont les véhicules sont équipés de pneus neige. Certains agriculteurs ont dû venir à la rescousse des automobilistes restés bloqués avec leurs tracteurs. La neige a également isolé certains villages, notamment le village de St-Paul de Tartas, tandis que dans le secteur d’Araules, elle a totalement enseveli des voitures entières.